CORPUS DES ÉTABLISSEMENTS ÉTAMPOIS
 
Bernard Gineste
Quelques États des moulins d’Étampes
1735-1937
 
Etat des moulins d'Etampes en 1822 (AME)
État des moulins d’Étampes en 1822 (Archives municipales 3O D4)

    
     Nos archives municipales, départementales et nationales conservent plusieurs documents ou séries de documents présentant des informations sur l’ensemble des moulins étampois à différentes époques. On se propose d'en éditer ici l'essentiel. Il n'est pas d'histoire possible d'Etampes sans une histoire de ses moulins, et il n'est pas d'histoire possible de ses moulins sans une base de données de ce genre.
Bernard Gineste, 25 mars 2012

Bernard Gineste
Quelques États des moulins d’Étampes
dix-huit états, 1735-1937
 



     
     Je réunis ici des documents de nature et d’origine diverses dont le point commun  est de présenter chacun en son temps une vue d’ensemble des moulins d’Étampes, soit complète ou partielle. Les documents et données relatifs à chaque moulin sont en revanche dispatchés sur les pages que nous consacrons à chacun de ces moulins.

     J’ai commencé cette compilation en septembre 2011, par ce qui se trouve aux archives municipales d’Étampes, qui conservent plusieurs documents ou séries de documents plus ou moins informes, fournissant des informations sur l’ensemble des moulins de la commune.
Ils ont été classés par Clément Wingler sous les cotes 3O C23 (1838), 3O D4 et 3O D5, pour ceux que j’ai d'abord saisis. Ces documents sont d’origine et de nature diverses. Malgré cette hétérogénéité et le manque de clarté de certains d’entre eux, j’ai jugé nécessaire de les éditer ici en complément de l’état de ces moulins jadis édité par Léon Marquis pour l’année 1881, comme des documents indispensables à l’histoire de la meunerie étampoise.

     Je continue épisodiquement à augmenter cette compilation par ce que je trouve ou qu’on me signale aux Archives départementales des Yvelines et de l’Essonne et aux Archives nationales, ou dans dans d’autres sources telles que les Annuaires de la ville et de l’ancien département de Seine-et-Oise.

     Ainsi, j’ai déjà intégré à cette série 
la version conservées aux Archives nationales de l’État de 1801, qui contient des données absentes de celle qui est conservée à Étampes, et des documents photographiés aux mêmes Archives Nationales par notre chère archéologue Karine Berthier qui, en quittant la région, a généreusement communiqué tous ses clichés aux chercheurs étampois. Je ne manquerai pas d’en consigner d’autres, si je les trouve, ou si quelqu’un a la bonté de m’en signaler, voire d’en saisir les données au bénéfice de tous.

     On remarquera que dans certains états, le nom des moulins dont il est question n’est pas donné clairement; nous tenterons de les identifier tous progressivement par recoupement, en marquant en rouge les hypothèses auxquelles nous arrivons, afin de ne pas confondre les données et les hypothèses.

Bernard Gineste, 5 janvier 2011 (six états)
4e édition, 25 mars 2012 (18 états)



1735. Etat des neuf moulins qui se trouvent en aval des Portereaux


[Cote et résumé d’archives du XVIIIe siècle]
     Archives du duché d’Orleans. Duché d’Etampes. Moulins dependants du Domaine d’Etampes. Titre generaux. Tablette 196e. Layette 3e. Liasse 2e. Pièce 1ere.
     Mémoire non signé sur la situation des moulins construits sur les rivieres de Loüette et Chaloüette au dessus de la ville d’Etampes, lesquelles se reünissent à l’entrée de la dite ville, et ne composent plus qu’une riviere dont l’eau, au moyen de certains portereaux faits exprès, est forcée de passer dans la ville, et fait tourner d’autres moulins. Sommaire au dit sommaire. Vol. [blanc] fol. [blanc].
     [Tampon ovale, encre noire:] ARCHIVES DU ROYAUME . SECT. DOM.
[p.1]

Archives nationales 4/4/952 (photographies de Karine Berthier communiquées au Corpus Etampois en 2012; saisie de Bernard Gineste, 25 mars 2012)
[Texte anonyme de 1735]
Estampes
     Le dix juin 1735

     Etat dans lequel se trouvent les moulins qui sont placés sur les rivieres de Louette et Chalouette au dessus de la vile d’Estampes, venant la premiere à gauche de Saint Martin et la derniere à droitte, lesquelles se reünissent en une seule riviere à l’entrée de la dite ville d’Estampes, où sont placés les porteraux faits exprés pour retenir l’eau des dites deux rivieres avec certaine hauteur pour la forcer de passer dans la dite ville et faire tourner le moulin Sablon, le Petit Moulin du Chapitre et le Grand Moulin près la porte de Saint-Pierre. Cette riviere ne se cure que tous les trois ans ou du moins tous les deux ans. Monseigneur le prince de Conty est seul seigneur de cette riviere.

[A. Louette]


[1. Moulin de l’Hospice]
     Le premier moulin qui se trouve sur la riviere de Loüette en remontant au dessûs des dits portereaux est un moulin à bled appartenant à l’Hotel Dieu d’Estampes, la vanne montante a 20 pouces de hauteur sur 23 pouces de largeur entre les potilles au dedans œuvre.
     La vanne de decharge a 25 pouces ¾
[p.2] de hauteur sur 24 pouces de largeur.
     La troisieme vanne de decharge a 26 pouces de hauteur sur 24 pouces de largeur.
     Observations à faire sur la situation du chenet du dit moulin. L’on trouve que la sol graviere de la vanne montante est trop haulte de six pouces et que les deux fausses vannes doivent etre reduit à 19 pouces de hauteur, et que le moulin ne doit point tourner les eaux bandées, et pour eviter le noyement des terres à coté des berges il est à propos de faire un deversoir ou trop plein.

[2. Moulin de la Trinité]
     Au dessus du dit moulin est le moulin a bled de la Trinité. La vanne montante a 20 pouces ½ de hauteur sur 23 pouces de largeur entre les potilles.
     La vanne de decharge a 19 pouces ½ de hauteur sur 20 pouces de largeur, la deuxieme vanne de decharge a 33 pouces de hauteur sur 15 pouces de largeur.
     L’on trouve la sol graviere et le chenet de la vanne  montante trop haute de 8 pouces. La dite vanne sera reduitte à 20 pouces de hauteur et les deux vannes de decharge reduittes à 19 pouces
[p.3] de hauteur et sans pouvoir tourner les eaux bandées. Il est aussy à propos de faire un deversoir à la berge de la dite riviere pour eviter les debordements.

[3. Moulin de la Pirouette]
     Au dessûs du dit moulin est le moulin Peroüette à papier. La vanne montante à 20 pouces de hauteur sur 18 pouces de largeur. La vanne de decharge a 23 pouces ½ de hauteur sur 25 pouces de largeur.
     L’on trouve la sol graviere et le chenet de la vanne montante trop hautte de 7 pouces ½ et la dite vanne de decharge sera rabaissée de 5 pouces ½, en observant de ne point tourner les eaux bandées, et qu’il faut faire un deversoir à la berge du dit moulin.

[4. Moulin Braban]
     Au moulin à papier du sieur Charbonel situé au dessûs du precedent, la vanne montante a 26 pouces de hauteur sur 19 pouces de largeur.
     La vanne de decharge 26 pouces de hauteur sur 25 pouces de largeur.
     La deuxieme vanne de decharge a 27 pouces ½ de hauteur sur 16 pouces de largeur.
     L’on trouve la sol graviere de la vanne montante trop haute de 1 pouce ½. La dite vanne sera
[p.4] reduitte à 20 pouces de hauteur, et les deux vannes de decharge seront reduittes à 19 pouces de hauteur. Il sera fait un deversoir à la berge et l’on ne doit point tourner les eaux bandées.

[5. Moulin Baildar]
     Au moulin à chamois* au dessûs du precedent, la vanne montante a 15 pouces ½ de hauteur sur 31 pouces de largeur. La vanne de decharge a 17 pouces ½ de hauteur sur 28 pouces de largeur.
     Il est à propos de rehausser la vanne montante du dit moulin à la hauteur de 20 pouces, de la retrecir à 23 pouces, et la vanne de decharge sera de 19 pouces de hauteur sans qu’il puisse tourner les eaux bandées.
     * Il ne s’agit pas ici d’un nom propre. Ce moulin n’est pas à confondre avec l’autre moulin à chamois qui se trouve sur l’autre rivière et sera lui appelé ultérieurement alternativement Moulin à Peau et Moulin Chamois.
[6. Moulin Paysan]
     Au moulin à papier du sieur de Laplace situé au dessûs du dit moulin à chamoix, la vanne montante a 29 pouces de hauteur sur 20 pouces de largeur.
     La vanne de decharge 29 pouces de hauteur sur 19 pouces de largeur.
     La deuxieme vanne de decharge a 37 pouces de hauteur sur 15 pouces de largeur.
[p.4]
     Pour ce que ce moulin soit proportionné au precedent, la sol graviere et le chenet doivent etre rabaissés de 9 pouces et la vanne montante ne doit avoir que 20 pouces de hauteur, et les deux vannes de decharge reduittes à 19 pouces de hauteur sans qu’il puisse tournéer les eaux bandées. Il sera fait un deversoir à la berge de la dite riviere.

[B. Chalouette]


[7. Moulin à Tan]
     Sur l’autre riviere de Chaloüette, à commencer au moulin à Tan toujours sur la meme seigneurie de monseigneur le prince de Conti, le dit moulin situé au dessûs des trois moulins du domaine et du moulin à Chamoix, la vanne montante a 21 pouces ½ de hauteur sur 35 pouces de largeur.
     La vanne de decharge a 25 pouces de hauteur sur 32 pouces de largeur.
     La deuxieme vanne de decharge à 51 pouces de hauteur sur 35 pouces de largeur.
     La sol graviere et le chenêt doivent etre rabaissés à 29 pouces ½, la dite vanne montante reduitte à 21 pouces de hauteur et les deux vannes de decharge seront reduittes à 20 pouces de hauteur, le rehaussement de sol graviere est si sensible dans un plat pays que les berges sont beaucoup plûs
[p.5] elevés que la surface des terres qui sont à coté, ce qui occasionne des regonflements et des inondations dans les terres et prés atenants, qui ont emportés le moulin de Chauffour il y a quelques années, ce qui n’arrivoit point auparavant le dit rehaussement de chenet. Il est à propos de faire un deversoir à la berge de la riviere, et de ne point tourner les eaux bandées. Il se trouve au dit moulin une pescherie qui doit etre supprimée.

[8. Moulin de Chauffour]
     Au moulin de Chaufour au dessous du précédent, la vanne montante a 21 pouces de hauteur et 36 pouces de largeur.
     La vanne de decharge a 24 pouces de hauteur sur 29 pouces de largeur.
     La deuxieme vanne de decharge a 41 pouces de hauteur sur 35 pouces de largeur.
     La sol graviere et le chenet devroient etre rabaissés de 20 pouces, et la vanne montante restera à 21 pouces de hauteur. Les deux vannes de decharge ne devroient avoir que 20 pouces de hauteur, et le deversoir que
[p.6] subsiste est trop petit et trop elevé, quoyque la dite riviere soir dans une curée dont les berges sont fort elevées. Le dit moulin ne devroit point tourner les eaux bandées.

[9. Moulin à Peaux]
     Au moulin à chamoix* au dessoûs du precedent, la vanne montante a 26 pouces de hauteur sur 25 pouces de largeur.
     La vanne de la premiere decharge a 35 pouces de hauteur sur 33 pouces de largeur.
     L’autre vanne de decharge a 35 pouces de hauteur, compris trois pouces de fausse sol par le bas.
     La sol graviere et le chenet du dit moulin sont placés 14 pouces trop haut.
     La vanne montante de devroit avoir que 21 pouces de haut, et les deux vannes de decharge chacune 20 pouces de hauteur.
     Il n’y a point de deversoir à ce moulin, ce qui est très necessaire pour eviter les inondations, et au surplûs il ne devroit point tourner les eaux bandées.
     * Ce n’est pas encore, à cette date, un nom propre.

     A quelque distance au dessûs le [p.7] moulin Branleux et au dessoûs du moulin à chamoix, le proprietaire de ce dernier moulin a fait construire un pont de bois sur la dite riviere sans permission, lequel pont l’on a été obligé de faire demonter de crainte qu’il ne fut cause que le moulin Branleux au dessous ne fut emporté, n’y ayant point assez de hauteur de la surface de l’eau au dessous des sommiers.




Octobre 1801. État de tous les moulins de la commune


1) LETTRE DU SOUS-PRÉFET AU MAIRE (Archives municipales d’Étampes)

Nota: Le sous-préfet est alors Marie Jean-Baptiste Hénin de Longuetoise (B. G.)

Etampes le 14 vendem. an 10 [6 octobre 1801]

Le Sous-prefet du 5e arrondissement

au citoyen maire de la commune
a Etampes

Citoyen
     je vous adresse cy joint un tableau concernant le nombre de moulins existans dans la commune d’Etampes. Cet etat m’est demandé avec la plus grande instance par le gouvernement. je vous engage en consequence à le remplir avec la plus grande celerité et la plus grande exactitude possible.

J’ai l’honneur de vous saluer.
[Signé;] Henin


2) MODÈLE ADRESSÉ PAR LE SOUS-PRÉFET AU MAIRE
(Archives municipales d’Étampes)


Departement de Seine-et-Oise
5eme arrondissement
     —
a Etampes

Etat des moulins a farine actuellement en activitée [sic]
Etampes intra-muros

Nom des communes
Noms des meuniers
Dénomination particulière des moulins, et nombre de roües en dessus, ou en dessous
Nature des moulins
a eaux
a vents
Quantitées [sic] de farine qu’ils peuvent moudre par jour
??? employé le plus ordinairement
Observations













 

3) ÉTAT INFORME DU TABLEAU DRESSÉ PAR LE MAIRE (Archives municipales d’Étampes)
     [On a fusionné ici deux tableaux manuscrits, dont le deuxième, correspondant aux deux dernières colonnes.
     On notera que le 2e a deux items de plus que le premier, dont l’une est l’une des deux roues du moulin de l’Hospice, et l’autre le moulin de Girofosse.
     On notera de plus que la liste suit approximativement l’ordre alphabétique des contribuables, c’est-à-dire apparemment des propriétaires, sauf pour Florat qui semble avoir remplacé Berchère, et pour Deslouis sans raison claire bien qu’il ait probablement succédé à Gouvet, ce qui n’explique pas sa position dans la liste. (B.G.)]



Nos du role Noms des contribuables Évaluation du controleur Évaluation donnée Montant du sixième déduit Reste Évaluation juste Noms des meuniers
Dénomination particulière du moulin et nombre de roües en dessus, ou en dessous
(01)
53 et 54
Aubin
5000 F
6500
1083
5417
5400
Aubin
Moulin de Chaufour, une roüe
(02)
60
Angiboust
5000
4000
666
3334
3300
Angiboust
idem de Braban, une roüe
(03)
95
Bechu
5000
7500
1250
6250
6200
Béchû
idem de St Pierre, deux roües
(04)
949
Florat
3000
3000
500
2500
2500
Florat
idem de Berchere, une roüe
(05)
384
Boivin Chevallier
3300
4500
750
3750
3700
Boivin Chevallier
idem de l’Hôtel Dieu, une roüe
(06)
420
Baron Huet
3500
3500
853
2917
2900
Baron Huet
idem du Bas du Pont, une roüe
(07)
424
Bernard Saillard
1500
1500

1500
1500
Bernard Saillard
idem de Vaujoint, une roüe
(08)
681
Conty
4000
4000
666
3334
3300
Conty
idem de la Pirouette, une roüe
(09)
902
Dhuilly
3000
8000
1332
6668
6600
Dhuilly
idem de Badran, deux roües
(10)
910
Doucet
4000
4500
750
3750
3700
Doucet
idem de la Trinité, une roüe
(11)
1011
Gerosme ainé
5000
8000
1332
6668
6600
Gerosme ainé
idem du Port, une roüe
(12)
1047
Guettard Baron
3300
4000
666
3334
3300
Guéttard Baron
idem [blanc], une roüe
(13)







Guettard Boigny
idem de l’Hôtel Dieu, une roüe
(14)
1222
Hautefeuille Deshayes
6000
9000
1500
7500
7500
Hautefeuille Deshayes
idem Le Grand Moulin, deux roües
(15)
901
Deslouis
3500
3500
583
2917
2900
Deslouis
idem à Peaux, une roüe
(16)
1203
Hamouy
4000
4000
666
3334
3300
Hamouy
idem Le Petit Moulin, une roüe
(17)
1295
Huet fils
3500
5000
833
4167
4100
Huet fils
idem du Hault du Pont, une roüe
(18)







Guyot
idem de Girofosse, une roüe
(19)
1245
Hardy Jean Baptiste
3000
3500
583
2917
2900
Hardy Jean Baptiste
idem de Baildar, une roüe
(20)
1251
Hardy Veuve
2000
3500
583
2917
[raturé: 2900]
2000
Hardy Vve
idem de la Trinité, une roüe
(21)
1301
Inger au moulin de Saclas
2400
3000
500
2500
2500
Inger
idem de Bonté, une roüe
(22)
1463
Lepais
600
600

600
[raturé: 600]
400
Lepais
idem de Lepais, une roüe
(23)
1886
Rousseau
4000
6000
1000
5000
5000
Rousseau
idem moulin Sablon, une roüe
(24)
2099
Trouillet
2000
1500

1500
1500
Trouillet
idem de Valnay, une roüe



76600
98600

82774
82200




4) NOTE INFORME JOINTE (Archives municipales d’Étampes)
     Les citoyens Boivin Chevalier et Dhuilly sur l’invitation du citoyen maire se sont determinés seulement à declarer la quantité de farine que chacun de [sic] est susceptible de faire par 24 heures. Ils croyent [sic] devoir observer qu’il y auroit de certitude pour connoitre la farine que les autres roues sont susceptible de faire pendant le même tems, d’adresser une circulaire que chaque meunier liroit par laquelle ils seroient invités comme ils l’ont été verbalement a faire la même declaration qui ne peut être faite avec exactitude que par les jouissans de chaque roue.

     Le citoyen Boivin Chevalier declare que sa roue journellement sans accident 7 sac de farine du poids de 32

     Le citoyen Dhuilly declare que ss 2 paires en font 12 par 24 heures et aussi sans interruption.

5) LETTRE DU SOUS-PRÉFET AU MAIRE (Archives Nationales)

a) Cotes d’archive du ministère

N°41
État des moulins existans dans le 5e arrondissement du département de Seine-et-Oise
2e division des Subsistances du departement de Seine et Oise
??? le 15,???
N°1082
N°1855


b) Lettre du sous-préfet

Liberté    Egalité

Étampes le douze brumaire an dix de la République [3 novembre 1801]

Le sous-prefet du cinquieme arrondissement du departement de Seine-et-Oise

Au ministre de l’interieur

Citoyen ministre

     J’ai l’honneur de vous adresser, ci joint, au desir de votre lettre du 12 vendemiaire dernier, lEtat contenant le nombre des moulins existans dans le 5e arrondissement.

     Je vous transmets aussi les Etats de mercuriale des marchés de Dourdan et Angerville, pour la premiere decade du present mois.

Salut et respect
[Signé:] Henin


6) ÉXTRAIT DU TABLEAU FINAL DRESSÉ PAR LE SOUS-PRÉFET (Archives Nationales)


Département de Seine-et-Oise
Sous prefecture du cinquieme arrondissement

Etat des moulins a farine actuellement en activité
     [Nous négligeons dans cette édition la première colonne (Noms des communes), qui porte toujours Étampes, les 4e et 5e colonnes (Nature des moulins: a eau/ / a vent), qui portent toujours à eau) et la 8e et dernière colonne (Observations) qui n’est jamais renseignée en ce qui concerne Étampes.
     On notera que cette liste a deux items de moins que la précédente, parce que les deux roues du moulin de l’Hospice n’y sont comptées que comme un seul moulin et de même pour les deux roues du mouin de la Trinité (B. G.)]

Noms des meuniers Dénominations particulières des moulins
Quantité de farine qu’ils peuvent moudre par jour, par quintaux
Par qui employé le plus ordinairement
(01)
Besnard
Moulin de Vaujouan: une roue en dessous 29,25
Par les marchands
[(apparemment gratté:) et par les negocians]
(02)
Lepais

Moulin de l’Ouche: une roue en dessous
16,25
Partie pour la commune et partie par les marchands
(03)
Aubin
idem de Chauffour: une roue en dessous
39
Par les marchands et les negociants
(04)
Deslouis
Autrefois moulin à peaux: une roue en dessous
32,50
Idem
(05)
Huet
Moulin d’En Haut: une roue en dessous
39
Idem
(06)
Baron
idem, d’En Bas: une roue en dessous
32,50
Idem
(07)
Inger
idem, de Saclas: une roue en dessous
19,50
Idem
(08)
Trouillet
idem, de Valnay: une roue en dessous
29,25
Idem
(09)
Dhuilly
idem de Badran: deux roues en dessous
71,50
Idem
(10)
Hardy Jean Baptiste
idem, de Matran: une roue en dessous 22,75
Idem
(11)
Angiboust
idem, de Braban: une roue en dessous 32,50
Idem
(12)
Conty
idem de la Pirouette: une roue en dessous
35,75
Idem
(13)
Doucet et Veuve Hardy
idem de la Trinité: 2 roues en dessous 65
Idem
(14)
Guettard et Boivin
idem, de l’Hospice: 2 roues en dessous
81,25
Idem


(14)
(546,00)
[p.2]
(15)
Rousseau
Moulin Sablon: une roue en dessous
42,25
Par les marchands et les negociants
(16)
Hamouy
Le Petit Moulin: une roue en dessous
32,50
Idem
(17)
Hautefeuille
Le Grand Moulin: 2 roues en dessous
91
Idem
(18)
Florat
Sans dénomination: une roue en dessous
26
Idem
(19)
Gerosme
Moulin du Port: une roue en dessous
65
Idem
(20)
Guyot
Moulin de Girofosse: une roue en dessous
26
Idem
(21)
Poussin-Bechu
Moulin de Saint-Pierre: deux roues en dessous 28,50
Idem
(22)
Guettard
Moulin-Neuf: une roue en dessous
19,50
Idem
 
[La suite concerne Morigny, et les autres communes de l’arrondissement
(163 items: 145 moulins à eau, 18 moulins à vent, 4444 quintaux de farine).]

Rédigé le present Etat, par moi sous prefet du cinquieme arrondissement du departement de Seine et Oise d’après les renseignemens qui m’ont été donnés.
    
     Etampes ce douze brumaire an dix de la Republique une et indivisible.

[Signé:] Henin

Août 1810. État de tous les moulins de la commune

1) Lettre du sous-préfet au maire

Département de Seine et Oise

1ere SECTION
Bureau du Scretariat
hr width="50%" size="1" noshade="noshade">Série N°
Enregistré à l’arrivée N°
Au départ n°

Vous voudrez bien rappeler en marge de la Réponse, les indications ci-dessus
Etampes, le 4 août 1810

Le Sous-Préfet de l’arrondissement d’Etampes,
département de Seine et Oise

A Monsieur le Maire d’Etampes

     Monsieur le Président du tribunal de Commerce séant à Dourdan, vient de m’adresser les deux Etats ci-joints en me priant d’y faire inscrire les fabricants ou négociants les plus distingués de cette ville, afin de la mettre à même de fournir le travail qui lui est demandé pour la formation de la Liste des Membres qui devront composer le Conseil général du Commerce, qui doivent être portés à 60.
     Je vous prie de vouloir bien faire les inscriptions demandés [sic] par Mr le Président du tribunal de Commerce en y joignant vos notes particulières, et me faire le renvoi des dits deux états aussitôt qu’ils seront remplis.
     J’ai l’honneur d’être avec un sincère attachement, Monsieur, votre très humble serviteur.
[Signé:] Bouraine.

2) Réponse du maire (copie informe)

Etampes le 26 7bre 1810
A M. le Sous Prefet
De l’arrondissemnt d’Etampes

M.

     J’ai l’honneur de vous adresser ci-joint les deux Etats que vous m’avez transmis sur lesquels j’ai inscrit les fabricans ou négocians les plus distingués de cette ville.

     J’ai l’h. etc etc.

2) Deuxième État (copie conservée à Étampes)

Liste des manufacturiers et fabricans les plus distingués

     1° dans la soirie; 2e dans la fabrique de laines; 3° dans celle du chanvre et du lin; 4° dans celle du coton; 5° dans la préparation des cuits et peaux de toute espèce; 6° dans les arts qui s’exercent principalement sur les métaux; 7° dans les manufactures de produits chimiques; 8° dans diverses branches d’industrie.

Récapitulatif du questionnaire
(dont on ne reproduit pas ici toutes les colonnes, certaines n’étant pas renseignées et d’autres portant toujours la même réponse ici reproduite).

1. Noms et prénoms des manufacturiers ou fabricans — 2. Lieu de sa résidence [On ne reproduit pas ici cette colonne où il est toujours porté “Étampes”.] — 3. Situation de sa fabrique ou manufacture lorsqu’elle forme un établissement particulier [On ne reproduit pas ici cette colonne où il est toujours porté “Étampes”.] — 4. Circonscription de la fabrique lorsqu’elle répartie dans diverses habitation [On ne reproduit pas ici cette colonne non renseignée]. — 5. Genre d’industrie ou de manufacture [On ne reproduit pas ici cette colonne où il est toujours porté “moulin à farine”, sauf pour les deux dernières lignes, où il est porté “tannerie”, ligne qu’on néglige ici parce que le nom des deux entreprises a été détruit par accident en bas à gauche du document.] — 6. Nombre d’ouvriers qu’il employe dans un établissement spécial autrement qu’à la journée. — 7. Nombre d’ouvriers qu’il employe au dehors [On ne reproduit pas ici cette colonne où il est toujours porté “moulin à farine”, sauf pour les deux dernières lignes, où il est porté “néant”]. — 8. A quelle somme est évaluée le produit annuel de sa manufacture. — 9. Sa fortune en capital — 10. Sa fortune en revenu annuel. — 11. Est-elle ancienne ? Son origine. — 12. Son âge. — 13. Est-il marié, combien d’enfans. — 14. Est-il personnellement actif ou laborieux. — 15. Peut-il se déplacer de loin en loin et sans indemnité ? [On ne reproduit pas ici cette colonne où il est toujours porté “oui”]. — 16. Ses lumieres s’étendent-elles au delà de sa profession? A-t-il reçu une education qui lui permette de bien énoncer et de bien rediger ses idées? — 17. Observations sur la reputation dont il jouit, sur la maniere dont il a fait les affaires [On ne reproduit pas ici cette colonne où il est toujours porté “Reputation bonne, loyal dans les affaires, credit bien établi.”]
  

1
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16


Noms
Ouvriers
Valeur de la production Capital
Revenu annuel Fortune
Age
Enfants

Se déplace Lumières
Tentative d’identification
(1)
Pasquier François
2
18.000 [ajout:] 36.000
36.000
3.600
ancienne
45
3
est actif et laborieux
oui

Moulin Paysan
(Badran supérieur)
(2)
Deslouis Jacques
2 [rayé]
18.000
30.000
3.000
[raturé: nouvelle] id.
60
1
très id.
oui

Moulin Martin
(Badran inférieur)
(3)
Hardy Hamouy
2
15.500
60.000
6.000
ancienne
26
...
id.
oui

Moulin Baildar
(4)
Greland
2
18.000
60.000
6.000
id.
24
2
idem
oui

Moulin de la Pirouette
(5)
Aubin Boutet
2
18.000
50.000
5.000
[raturé: nouvelle] id.
43
3
[raturé: lent mais laborieux] laborieux
oui

Moulin de Chauffour
(6)
Drot Penot
2
3.600
40.000
4.000
ancienne
48
6
actif et laborieux
oui
oui
Moulin de l’Ouche
(7)
Doucet Pasquier
2
15.000
18.000
1.800
id.
28
1
idem
oui

Moulin de la Trinité
(l’un des deux)
(8)
Boivin Bonté
1
3.600
15.000
1.500
id.
30
3
très idem
oui
[raturé: oui]

(9)
Huet Rousseau
2
18.000
40.000
4.000
idem
28
1
idem
oui

Moulin de l’Hospice
(l’un des deux)

(10)
Boivin Pierre Marc
2
18.000
50.000
5.000
idem
44
2
idem
oui
oui
Moulin de l’Hospice
(l’un des deux)

(11)
Huet Mainfroy
2
15.000
40.000
4.000
idem
38
2
idem
oui

Moulin d’En-Haut
(12)
Baron Huet
3
15.000
20.000
3.000
idem
34
4
idem
oui
oui
Moulin d’En-Bas
(13)
Bonté Aimable
2
15.000
20.000
2.000
idem
32
1
idem
oui

Moulin de la Trinité
(l’un des deux?)
(14)
Bordier
2
15.000
15.000
1.500
nouvelle
50
5
idem


Moulin Sablon
(l’un des deux)?

(15)
Rousseau
3
18.000
30.000
3.000
ancienne
21
celib.
très actif et laborieux
oui
oui
Moulin Sablon
(l’un des deux)
(16)
Hamouy
2
12.000
60.000
6.000
idem
39
1
actif et laborieux
oui

Moulin Notre-Dame
(17)
Millochau
2
12.000
60.000
3.000
idem
28
1
idem
oui

Moulin de Gérofosse?
(18)
Gerosme
1
12.000
39.000
3.900
idem
54
3
très idem
oui
oui
Moulin Darnatal supérieur
(19)
Chevallier
3
15.000
60.000
6.000
idem
21
2
très idem
oui
oui
Moulin Darnatal inférieur
(20)
Guettard
2
18.000
40.000
4.000
idem
26
3
très idem
oui
oui

(21)
Poussin Bechu
3
24.000
45.000
4.500
idem
50
2
très idem
oui

Moulin du Bourgneuf?
(22)
Mainfroy
3
15.000
40.000
4.000
idem
32
2
très idem
oui
oui


(Tannerie)











(23)
[taché]
20
12.000
30.000
3.000
idem
36
2
très idem
Ne peut se déplacer que rarement
oui

(24)
[taché]

12.000
40.000
4.000
id.
...
?? 2
...




 
Mai 1816. État de tous les moulins de la commune

    L’an mil huit cent seize le vingt cinq may, nous maire et commissaires répartiteurs de la ville d’Étampes, réunis pour opérer, avec le contrôleur des contributions, les mutations de la contribution foncière, avant la confection du rôle pour l’an mil huit cent seize, avons reconnu, tant par suite des nombreuses réclamations de meuniers propriétaires de leurs usines que d’autres qui les tiennent à loyer à la charge d’impôts, et après renseignement pris, enfin qu’il est notoire et qu’il existe un vice dans les évaluations portées à la matrice du rôle, au sujet de chacun des moulins de cette ville, qu’il est urgent de rectifier les erreurs, en rétablissant une égalité proportionnelle entre tous, que le seul moyen d’y parvenir serait de diviser la totalité de leur produit actuel, au nombre de sacs de grains qu’ils cassent annuellement, par la masse totale des anciens revenus de la matrice, ensuite que le mare la livre ferait connaître les veritables revenus de ces usines, eu egard aux frais extraordinaires d’entretien de quelques uns, tels q’éloignement curage, etc.

      En conséquence nous avons cru devoir former le present Etat comme il suit:

Rétablissement de l’égalité proportionnelle entre tous les moulins de la ville d’Étampes,
à compter de l’an mil huit cent seize.




Articles de la matrice de 1815
Noms des propriétaires des usines
Noms des locataires des usines
Nombre de sacs cassés par mois
Revenus anciens portés à la matrice primitive
Revenus nouveaux établis d’après la dernière proportion
Différence en plus
Différence en moins Observations
Moulin en question
(1)
1256
Poussin Bechu

900
4800 F
5175 F
375 F

Exploitant
Moulin du Bourgneuf
(2)
1348
Rousseau père
Rousseau fils
750
4000
4312
312


Moulin Sablon?
(3)
1580
Mainfroy Huet

750
2750
4312
1562

Exploitant

(4)
422
Chevallier Gerosme

700
2750
4025
1275

Id.
Moulin Darnatal?
(5)
13
Aubin Boutet

600
4666
3450

1206
Id. [p.2]
Moulin de Chauffour
(6)
868
Veuve Huet de Morigny
Vve Huet Mainfroy
600
3666 F
3450 F

206

Moulin d’En-Haut?
(7)
869
Id.
Baron Huet
550
3250
3162

88

Moulin d’En-Bas?
(8)
352
Charpentier
Chenu
500
4000
2875

1125

Moulin Braban
(9)
444
Conty Etienne
Gresland
500
3666
2875

79

Moulin de la Pirouette
(10)
1019
L’Hospice d’Etampes
Boivin Pierre Marc
500
3666
2875 209


Moulin de l’Hospice
(11)
1020
Id.
Huet Théodore
450
2666
2587

79

Moulin de l’Hospice
(12)
738
Gerosme Pierre
Milochau
500
2500
2875
375



(13)
738
Id.
Sergent
400
2500
2300

200


(14)
827
Hamouy

500
3000
2875

125
Exploitant
Moulin Notre-Dame?
(15)
633
Doucet frères
Doucet Pasquier
450
3000
2587

403

Moulin de la Trinité?
(16)
658
Deslouis père
Deslouis fils
450
3000
2587

413

Moulin Martin
(Badran inférieur)
(17)
532
Pasquier jeune

450
2640
2587

53
Exploitant
Moulin Paysan
(Badran supérieur)
(18)
1653
Laperche
Guettard Carré
450
3000
2587

413

Moulin des Fontaines?
(19)
1529
Bonté ainé

450
2285
2587
302

Exploitant
Moulin de la Trinité (l’un des deux)
(20)
706
Gresland
Bonté Aimable
400
2000
2300
300


Moulin de la Trinité (l’un des deux)
(21)
139
Berchere

350
1000
2012
1012


Moulin de l’Île-Maubelle?
(22)
717
Guyot
Gaume Masure
350
1500
2012
512


Moulin de Gérofose?
(23)
268
Bouthemard
Boivin Bonté
300
1729
1725

4

Moulin de Coquerive
(25)
1004
Lepais (Vaujouan)

250
2000
1437

563
Exploitant
Moulin de Vaujouan
(26)
1225
Vve Poilloüe Bouraine
Ingé
250
2000
1437

563

Moulin de Valnay
(27)
489
Drot Penot

150
500
862
362

Exploitant
Moulin de l’Ouche
(28)
60
Barrillier

30

172
172

Id.
Moulin Barrillet
(29)
1636
Moncouteau
Veuve Leger
250
2000
1437

563

Moulin Baildar




12780







     Clos et arrêté par [p.3] nous soussignés, afin qu’il y soit fait droit par l’Etat de mutation qui doit proceder la confection foncière pour l’an 1816, à Etampes les jours, mois et an susdits, signé Sedillon, Boivin-Chevallier, Venard commissaires répartiteurs, Tullières maire et Michelin contrôleur.

Pour copie conforme

[ADDITION DE 1820]

Bellemaire 800 F
Guettard Hamouy 1400 F

arrêté en 1820, le 2 août



1822. État de tous les moulins de la commune

     Etat de tous les meuniers de la ville d’Etampes dont les loyers servant de bases au droits proportionnels doivent changer de 1821 à 1822 et être fixés d’après la nouvelle proportionnelle établis [sic] entre tous les moulins en 1816 en ayant soin de rajouter le tiers deduit.




Articles du role
Noms des meuniers
montant des loyers servant de base au droit proportionnel en 1822
Montant des loyers rectifiés pour 1822
Loyers des magazins qui n’étaient pas compris dans le tableau des loyers de l’Etat de patentes quinquennales mentionnés [sic] dans le dit Etat
[L’ensemble de cette colonne a été raturé à l’encre]
Moulin en question
(1)
+
2068
Poussin Bechu
6000
7762
220, non compris
Moulin du Bourgneuf
(2)
+
2198
Rousseau Théodore fils
5000 6468
200, non compris
Moulin Sablon?
(3)
+
1693
Minfroy [sic] François Joseph
3000
6468
150, non compris
Moulin d’En-Bas?
(4)
+
278
Boivin Jean Michel
3000
6037
100, non compris

(5)
+
46
Aubin Fontenelle
4500
6175
190, non compris

(6)
+
1405
Huet Theodor [sic]
4000
5175
180, id.
Moulin d’En-Haut?
(7)
+
45
Aubin Baron
4000
4743
180, non compris dans l’adition
Moulin d’En-bas?
(8)
+
25
Angiboust fils
2875
4312
140 par magazin, non compris dans l’addition
Moulin Braban
(9)
+
1271
Gresland Jean Baptiste Augustin Constantin
4500
4312
190, id.
Moulin de la Pirouette
(10)
+
289
Boivin Pierre Marc
3000
4312
150, non compris
Moulin de l’Hospice (l’un des deux)
(11)
+
324
Bordier Augustin
3000
3880
150, id.
Moulin de l’Hospice (l’un des deux)
(12)
+
1809
Liocheau
2300
4312
120, id.

(13)
+
1320
Hamouy Hamouy [sic]
3000
4312
181, non compris
Moulin Notre-Dame
(14)
+
965
Doucet Pasquier
3420
3880

Moulin de la Trinité?
(15)
+
327
Bottin Jean
3000
3880
150, non compris
Moulin de l’Île Maubelle?
(16)
+
1931
Pasquier Caroline
3140
3880
160, id.
Moulin Paysan
(Badran supérieur)

(17)
+
2343
Thirouin fils
2000
3880
100, id.

(18)
+
311
Bonté Carneviliers
3300
3880
160, non compris
Moulin à Peaux?
(19)
+
2273
Sergent Sergent
3000
3450
150, non compris

(20)
+
313
Bonté Deveaux
2400
3450
120, non compris

(21)
+
1408
Hugo Délivré
2000
3018
120, id. Avait un loyer de 200 comme meunier à grains

(22)
+
976
Drot Louis à Girofosse
2700
3018
120, non compris
Moulin de Gérofosse
(23)
+
295
Boivin Bonté
2200
2487
130, non compris
Moulin de Coquerive?
(24)
+
2387
Vassal Arsène
1800
2155
80, non compris
Moulin de l’Ouche
(25)
+
1784
Métivier Jacques
1500
2155


(26)
+
943
Divry Drot
1500
1293
50, non compris

(27


Gouvet
[raturé:] 150
[raturé:] 248 Le moulin est détruit
(28)
+
1596
Veuve Leger Boivin
2500
2155
120, non compris
Moulin Baildar
(29)
+
1322
Hamouy Prosper
1400
2100
100, non compris
Moulin Notre-Dame?
(30)
+
1449
Inger Abris
600
1200
50, id.
Moulin de Valnay?






[Raturé:] Le sieur Berchere Narcisse meunier marchand de farine, savoir qui l’a remplacé. 





84765
114249






1825. État de tous les moulins de la commune
Délibération municipale du jeudi 27 octobre 1825
(Archives municipales 1D 19, f°92r°)



     [...] L’assemblée a ensuite procédé à l’évaluation du revenu net des usines, déduction faite du tiers qui doit être prélevé sur l’estimation de cette nature de propriété d’après la loi du 3 frimaire an sept.
     [Je donne en rouge les noms des moulins concernés tels qu’on peut les reconstituer d’après le contexte, car ils sont en fait soigneusement rangés dans l’ordre, rivière par rivière, et d’amont en aval. (B.G.)]


Nom des propriétaires d’usines


Evaluation du revenu net imposable des usines
[Moulins concernés]

Moulins à farine


[1]
Madame veuve de Saint-Perier
1440 f.
[moulin de Valnay]
[2]
Monsieur Pasquier
4896 f.
[moulin Badran]
[3]
Moncouteau
2160
[moulin Baildar]
[4]
Charpentier
3672 f [moulin Braban]
[5]
Gresland, pour le moulin de la Pirouette
3744 f.
[moulin de la Pirouette]
[6]
Doucet et Gresland susnommé pour le moulin de la Trinité
4608 f.
[moulin de la Trinité]
[7]
L’hospice d’Etampes  
5904 f.
[moulin de l’Hospice]
[8]
Lépais
1536 f.
[moulin de Vaujouan]
[9]
Monsieur Godin et madame Simonneau
600 f.
[moulin à Tan]
[10]
La veuve Ruelle
912 f.
[moulin de l’Ouche]
[11]
Aubin Boutet
3408 f.
[moulin de Chauffour]
[12]
Bonté Carnevilliers
2640 f.
[moulin à Peaux]
[13]
Huet Rousseau
3024 f.
[moulin d’En-Haut]
[14]
Mainfroy, pour le moulin d’en bas
3168 f.
[moulin d’En-Bas]
[15]
Les héritiers Penot
1632 f.
[moulin Bonté]
[16]
Rousseau
5280 f.
[moulin Sablon]
[17]
Hamouy
3228 f.
[moulin Notre-Dame]
[18]
Chevallier Gérosme et Mainfroy pour les Grands Moulins
7320 f.
[moulins Darnatal]
[19]
Berchère
1800 f.
[moulin de l’Ile-Maubelle]
[20]
Gérosme
6948 f.
[moulin du Port]
[21]
Bellemère
750 f.
[moulin de Vaujouan]
[22]
Deslouis
1728 f.
[moulin de la Fosse-Gombier]
[23]
Millochau Grivot
1800 f.
[moulin de Gérofosse]
[24]
Poussin Bechu
5520 f.
[moulin du Bourgneuf]
[25]
Laperche
3060 f.
[moulin des Fontaines]

Tanneries



Monsieur Godin-Rigault
400 f.
[entre les moulin d’En-Bas et Bonté]

Tuilerie



Limet propriétaire à Etréchy
150 f.


Fours à Chaux



Renard tuilier à Chalô Saint Mars. 2 fours à chaux
100 f.


Lenormand. 1 four
50 f.


Chevallier. 1 four
50 f.


Chaque four à plâtre
30 f.



     Classement par ordre décroissant de revenu net en 1825: [1] Darnatal (2 moulins) 7320 f. [2] Port 6948 f. [2] Hospice 5904 f. [4] Bourgneuf 5520 f. [5] Sablon 5280 f. [6] Badran  4896 f. — [7] Trinité 4608 f. — [8] Pirouette 3744 f. — [9] Braban 3672 f. [10] Chauffour 3408 f. [11] Notre-Dame 3228 f. [12] En-Bas 3168 f. [13] Fontaines 3060 f. [14] En-Haut 3024 f. [15] à Peaux (Chamois) 2640 f. [16] Baildar 2160 f. [17] Gérofosse 1800 f. [18] Ile-Maubelle 1800 f. [19] Fosse-Gombier 1728 f. [20] Bonté 1632 f. [21] Vaujouan 1536 f. [22] Valnay 1440 f. [23] Ouche 912 f. [24] Vaujouan 750 f. [25] à Tan 600 f. (B.G.)


1830. État de tous les moulins de la commune


Renseignemens du 21 octobre 1830

     [Note informe non signé; je donne en rouge les noms des moulins concernés tels qu’on peut les reconstituer d’après le contexte, car ils sont en fait soigneusement rangés dans l’ordre, rivière par rivière, et d’amont en aval. (B.G.)]



[Moulins sur la Chalouette et la Rivière d’Étampes]

Par mois, sacs de farine pour Paris

Valnay
150
[Moulin de Valnay]
Pasquier
400
[Moulin Badran supérieur]
Batiste
150
[Moulin Baildar?]
Angiboust
300
[Moulin Braban]
Veuve Gresland
300
[Moulin de la Pirouette]
Trinité, les 2 moulins
400
[Moulins de la Trinité et de la Digue]
L’Hôtel Dieu, 2 moulins
400
[Moulin de l’Hospice]
Sablon, les 2 id.
320
[Moulin Sablon]
Petit Moulin
350
[Moulin Notre-Dame]
Grands moulins, les 2
550
[Moulin Darnatal]
Gatineau
200
[Moulin de l’Île-Maubelle]
Moulin Gerôme, les 2
700
[Moulin du Port]
4120 sacs.
[Moulins sur Louette]
Vaujouin
150
[Moulin de Vaujouan]
Vassal
75
[Moulin de l’Ouche]
Chaufour
250
[Moulin de Chauffour]
Bonté
250
[Moulin à Peaux]
Du Haut
250
[Moulin Branleux d’En-Haut]
Du Bas
250
[Moulin Branleux d’En-Bas]
Saclas
300
[Moulin de Saclas]
1325 sacs.
[Moulins sur le Juineteau]
Vauroux
300
[Moulin de Vauroux]
Deslouis
50
[Moulin de la Fosse-Gombier]
Des Fontaines ou Peray
200
[Moulin des Fontaines]
550 sacs.
[Moulins sur la Juine]
Gerofosse
200
[Moulin de Gérofosse]
Poussin, les 2
400
[Moulins du Bourgneuf]
Coquerive
250
[Moulin de Coquerive]
850 sacs.
[TOTAL]

6865 sacs.

[Calculs faits dans la marge et sur un autre feuillet joint de la farine produite pour Paris]

6.865
X 159
-------
61.485
34.325-
6.865--
-------
kil. par mois: 1.091.535
6.865
X 12
--------
13.430
6865-
-------
sacs
(de farine par an): 82.380
1.091.535
X 12
----------------
2.183.040
10.915.535-
---------------
kilogr. par an: 13.098.420


1831. État de tous les moulins de la commune

État general des manufactures, usines et etablissements
industriels et commerciaux existans dans la commune d’Etampes

Observations générales:
     Il n’y a pas à Etampes de manufactures ni de filatures de coton à bras, à eau ni à feu; il y a sept fours à plâtre; deux fonderie de suif en branche; 4 ou 5 epiciers fabricans de la chandelle pour etre vendue dans leurs maison, seulement; il n’y a pas de fabrique de bonneterie de bas de coton, mais bien une fabrique de bas de laine, qui occupe 10 ou 12 ouvriers; il y a 19 tisserands; les uns ont un, d’autres deux metiers; 6 ou 7 d’entr’eux ont chacun un ouvrier.
     Il  n’y a pas de brasserie.
     Il est bons d’observer ici que les femiers et cultivateur, en emmagasinant leurs blés et autres grains dans la ville, occasionnent, par ce fait, l’emploi de bras; car les mesureurs qui sont chargés du soin et de l’entretien des blés, occupent, pendant tout le cours de l’année, 80 ou 90 hommes.
     J’affirmerai enfin que dans la ville d’Etampes, tous les bras sont occupés, si ce n’est que, pendant l’hiver, il y a environ 150 journaliers qui se trouvent sans occupation; il y a aussi ceux qui sont admis au bureau de bienfaisance qui ne sont pas utiles à la société pour le travail.
 


Indication des etablissemens
Noms des propriétaires
Renseignemens sur le nombre
des metiers et des ouvriers employés


Tannerie
MM. et Ve Simonneau
16 ouvriers pour la tannerie,
8 pour la corroierie


et corroyerie
Godin-Rigault
8 ouvriers pour la tannerie


Moulins à eau


(1)
Rivière Chalouette
de Valnay
dame veuve Poilloue de St Perier
2 ouvriers
(2)

Badran
M. Pasquier (2 roues)
4 ouvriers
(3)

Baildar
Heritiers Hardy
2 ouvriers
(4)

Brabant
Charpentier Th.
2 ouvriers
(5)

Pirouette
dame veuve Greslan
2 ouvriers
(6)

1er Trinité
Doucet Pasquier
2 ouvriers
(7)

2e Trinité
dame veuve Greslan
2 ouvriers
(8)

de l’Hospice
L’administration de l’Hospice
6 ouvriers
(9)
Rivière de Louette
de Vaujouin
M. Lepais
2 ouvriers
(10)

de l’Ouche
dame veuve Ruelle
2 ouvriers
(11)

de Chaufour
Aubin
2 ouvriers
(12)

Ci devant Chamois
veuve Bonté Carnevilliers
2 ouvriers
(13)

1er d’En Haut
Huet Th.
2 ouvriers
(14)

2 d’En Bas
Mainfroy Huet
2 ouvriers
(15)

de Saclas
Heritiers Penot-Huet
2 ouvriers
(16)
Rivière d’Etampes
Sablon
Rousseau Th. (2 roues)
5 ouvriers
(17)

Petit Moulin
Hamouy J. B.
2 ouvriers
(18)

1er Grand Moulin
Chevallier-Gérôme
2 ouvriers
(19)

2e id.
Mainfroy-Huet
2 ouvriers
(20)

Ille Maubelle
Gatineau Bottin
2 ouvriers
(21)

1. du Port
Gerosme Poussin
2 ouvriers
(22)

2. id.
id.
2 ouvriers
(23)
Le Juineteau
Vauroux
Sedillot
2 ouvriers
(24)

Fosse Gombier
Veuve Deslouis
2 ouvriers
(25)

Coquerive
id.
2 ouvriers
(26)
La Juine
Gerofosse
Millochau Charles Marie 2 ouvriers
(27)

du Bourgneuf
Poussin Bechu (2 roues)
5 ouvriers
(28)

des Fontaines
Laperche
2 ouvriers
(29)
sur la Rivière de Louette
Moulin à Tan
Simonneau et Godin
1 ouvrier


Megissiers et
marchands de farine
MM.
Saison du travail
Saison d’hiver

Potheau
30 ouvriers
10 ouvriers

Bourdeau Chaufeton 5 ouvriers
2 ouvriers

Lelievre-Bourdeau
4 ouvriers
2 ouvriers

Rousseau Hypolite
4 ouvriers
2 ouvriers

Pommereau Darblay
3 ouvriers
2 ouvriers

Maugars Bonté
38 ouvriers
24 ouvriers

Berrier-Lelievre
2 ouvriers
2 ouvriers

Bourdeau Gregy
5 ouvriers
3 ouvriers

Boivin-Aubin
26 ouvriers
10 ouvriers

Charpentier Lelievre
15 ouvriers
10 ouvriers
Marchands de laines
Dupuis fils
11 ouvriers
8 ouvriers

Bourdeau Lelievre
6 ouvriers
3 ouvriers

Lambert fils
6 ouvriers
3 ouvriers

Duclos ainé
14 ouvriers
8 ouvriers

Gautron Pierre
10 ouvriers
4 ouvriers

Lelievre Louis
10 ouvriers
4 ouvriers

Duclos Lelievre
10 ouvriers
4 ouvriers


Four à chaux
Renard
4 (ouvriers) annuellement
id.
Chevalier
4 id.
id.
Lenormand 4 id.
Tuilerie
Chevalier
6 id.
Fours à plâtre
Louis, veuve Chevalier, Jousset, Latourte, Charpentier, Bidault


Dressé par nous, maire de la ville d’Etampes, soussigné,
à Etampes le 16 décembre 1831, signé Boivin Chevallier.


1834. État de tous les moulins de la commune

Statistiques sur les manufactures ou industries fondées
sur les produits minéraux, végétaux et animaux
[Extrait]

N° du chapitre
Désignation des manufactures ou usines
Noms des propriétaires
Apperçu approximatif de leurs produits
Nombre d’ouvriers qu’elles emploient
Indication des principaux marchés de leurs produits
Observations générales








Produits Mineraux [...]

Produits vegetaux

N° du chapitre
Désignation des manufactures ou usines
Noms des propriétaires
Apperçu approximatif de leurs produits
Nombre d’ouvriers qu’elles emploient
Indication des principaux marchés de leurs produits
Observations générales
[Tentative d’identification]
(1)
Moulins à farine
M. Poilloue de St Perier — Boivin locataire 350 sacs par mois
2
Paris
à Valnay — 1 tournant
moulin de Valnay
(2)

Lepais J. B. ?? — Trouvé locataire
400
2
id.
Vaujouin — 1 tournant
moulin de Vaujouan
(3)

Limet ?
1000
4
id.
2 tournants
Moulins Badran (Paysan et Martin)
(4)

Moncouteau — Batiste locataire
350
2
id.
1 tournant
moulin Baildar
(5)

Charpentier propriétaire — Angiboust Eloi locataire
600
2
id.
1 tournant
moulin Braban
(6)

Grelan veuve — son fils locataire
550
2
id.
1 tournant
Moulin de la Pirouette
(7)

Doucet propriétaire
Gresland veuve — Doucet locataire
800
3
id.
2 tournants
Moulin de la Trinité
(8)

L’hospice d’Etampes — Thirouin locataire 1200
3
id.
2 tournants [p.2]
Moulin(s) de l’Hospice
(9)

Lesage veuve — Batiste locataire
370 sacs
1
Paris
1 tournant
Moulin à Tan
(10)

Vassal
290
1
id.
1 tournant
Moulin de l’Ouche
(11)

Aubin — Gresland locataire
650
2
id.
1 tournant
Moulin de Chauffour
(12)

Bonté — veuve Boivin locataire
500
2
id.
1 tournant
Moulin à Peaux
(13)

Huet Th. — Aubin locataire
550
2
id.
1 tournant
Moulin d’En-Haut
(14)

Mainfroy — Dargens locataire
600
2
id.
1 tournant
Moulin d’En-Bas
(15)

Huet Jerosme — Duhoux locataire
350
1
id.
1 tournant
Moulin Bonté?
(16)

Hamouy J. B. — Thirouin locataire
600
1
id.
1 tournant
Moulin Notre-Dame
(17)

Chevallier Ger.
550
2
id.
1 tournant
Moulin Darnatal supérieur
(18)

Mainfroy — Rabier veuve locataire
550
2
id.
1 tournant
Moulin Darnatal inférieur
(19)

Gatineau
350
2
id.
1 tournant
Moulin de l’Île-Maubelle
(20)

Millochau — Lefevre locataire
700
2
id.
1 tournant
Moulin du Port
(21)

Gerosme — Bonté
700
2
id.
1 tournant
Moulin du Port
(22)

Sedillot — Morel locataire
550
2
id.
1 tournant
Moulin de Vauroux
(23)

Millochau Jer. —  Boivin locataire
350
1
id.
1 tournant
Moulin de Gérofosse
(24)

Poussin veuve — Gueras locataire
900
4
id.
2 tournants
Moulin du Bourgneuf
(25)

Laperche —  Hilbou locataire
650
2
id.
1 tournant
Moulin des Fontaines
(26)

Dramard — Gatineau locataire
150
1
id.
1 tournant
Moulin de la Fosse Gombier
(27)

idem
400
1
id.
1 tournant
Moulin de Coquerive
.....
[...] [p.3] [...]
.....
.....
.....
.....
.....

15
(28)
Machine à vapeur
Godin Rigault
20.000 (1)
1
pour l’usage de sa fabrique
(1) Ses bois reduits en tan. Cette machine n’est en activité qu’un ou deux jours par semaine.
Moulin Godin


Produits animaux

[...] [p.4] [...]


Fait et dressé par nous maire de la ville d’Etampes chevalier de la légion d’honneur
A Etampes le 6 septembre 1834
Signé Cresté



1835. État de tous les moulins de la commune

1) Brouillon du rapport adressé par le maire au sous-préfet
(7 juillet 1835)

N°1326
[Note du maire:] C’est bien, cependant nous le rreverrons demain matin ensemble. [Signé:] C. C.
Étampes le 7 juillet 1835
A M. le S(sous) P(refet).
     Monsieur,

     Je m’empresse de repondre à votre lettre du 6 du courant et de vous transmettre des renseignemens sur la situation de la manufacture et de l’industrie en cette ville:

     § 1° Exploitation et commerce de pierres, grès, plâtre; four à chaux et tout ce qui intéresse la bâtisse;
    R(éponse). Dans 3 ou 4 endroits de la commune on en extrait des pierres pour les besoins de la ville; on n’exploite ni plâtre ni grès; le plâtre se tire d’Antony, Bagneux et Choisy le Roy; l’emploi en est considérable depuis que les cultivateurs en amendent leurs terres pour les assoler; il y a quatre fours à chaux et une tuilerie: deux habitans préparent et disposent des pierres de moëllons et tiennent la marbrerie.
     N°2. Fonderie de métaux et acieries.
     N°3. Manufactures de produits chimiques.

     R(éponse). Il n’y a ni fonderie ni manufacture mentionnés dans les Nos 2 et 3.

     §. 2. 1° Moulins à farine; 2°. Filature de coton; 3° papeterie; 4° Fabrique de bonnets et de bas de ctons, tiseranderies et fil de chanvre; 5 Fabrique et imprimerie de toile peinte; 6° Féculeries, brasseries et distilleries.
     R. De tous ces objets, il n’existe seulement à Étampes 1° que des moulins farine (ils sont au nombre de 26, sur quoi [raturé: 9] 8 à deux roues; on en connaît toute l’importance); 2° quatre fabriques particulières, ou métier, de bonnets et bas de coton; 3° quatorze tisserands travaillant chacun à leur compte.

      §. 3. 1° Tannerie; 2° Lavage [p.2] de laine; 3° fabrique de bas de laine; 4° fonderie de suif; 5° fabrique de châles.
     R Il y a deux tanneries; et quatre corroyeries [raturé: une foulerie de bas de laine]; dix-sept fabriques pour le lavage des laines; [raturé: une de bas de laine] quatre mégisseries; une fabrique de bas de laine et trois fonderie de suif.

     Les établissement ci dessus prospèrent; le négoce des laines qui rivalise celui des bleds peut encore beaucoup acquérir; et l’espoir de l’établissement de deux foires, présentement sollicitées, mettra le comble à toute son extension; en ce moment il ne se ferme aucun ancien établissement; il ne s’en ouvre pas non plus de nouveaux [(appel de croix:) si ce n’est, outre la pompe à feu de M. Godin, établie depuis 2 ans, celle présentement projettée par M. de Maupéou; l’une et l’autre ayant une chaudière à vapeur à haute pression]; il y a stagnation sur les commandes de produits; on ne se plaint pas de la rareté des ouvriers; point de difficulté sur leurs salaires;

     En vous transmettant ces renseignemens, je crois n’avoir omis aucun objet qui puisse fixer votre attention.

     Veuillez etc. etc.


2) Brouillon préparatoire à cette lettre

[Extrait: calcul du nombre des moulins, à une ou deux roues]

[Sur la Louette]
[Sur la Chalouette]
[Sur la Rivière d’Étampes]
[Sur le Juineteau]
[Sur la Juine]
 
[Raturé: Valnay] Vaujouin
1
[Moulin de Vaujouan]
Lesage
1
[Moulin à Tan]
Drot
1
[Moulin de l’Ouche]
Chaufour
2
[Moulin de Chauffour]
Bonté
1
[Moulin à Peaux]
Huet
1
[Moulin d’En-Haut]
Mainfroy
1
[Moulin d’En-Bas]
Saclas
1
[Moulin Bonté]
 
 
Valnay
1
[Moulin de Valnay]
[Raturé: Hamouy]
[1]

Caroline
2
[Moulin Paysan]
Gresland
2
[Moulin Badran inférieur?]
Hamouy
héritiers
1
[Moulin Baildar]
Angiboust
1
[Moulin Braban]
Doucet
2
[Moulin de la Pirouette?]
L’Hôtel Dieu
2
[Moulin de l’Hopice]
 
 
Sablon
2
[Moulin Sablon]
Hamouy
1
[Moulin Notre-Dame]
Grand Moulin
2
[Moulin Darnatal]
Gatineau
1
[Moulin de l’ïle-Maubelle]
Gérosme
2
[Moulin du Port]
 
 
Sédillon
1
[Moulin de Vauroux]
Dramard
1
[Moulin de la Fosse-Gombier]
Dramard
1
[Moulin de Coquerive]
 
 
Gerofosse
1
[Moulin de Gérofosse]
M. Poussin
2
[Moulin du Bourgneuf]
Gilbon
1
[Moulin des Fontaines]
 


[Total des roues
35


 9
[Moulin à 2 roues]
[Total
des
moulins]

 26
 



 
1838. État de tous les moulins de la commune

1) LETTRE DU PRÉFET AU MAIRE (Archives municipales d’Étampes)
     [Nota: Le préfet de Seine-et-Oise est alors Joseph Aubernon depuis 1830, et le maire d’Étampes et le colonel François-Charles Cresté depuis 1834 (B.G.)]

[Cote:] N°2364
Préfecture de Seine et Oise
1er Bureau
État des Rivières et des cours d’eau non navigables

A transmettre aux Sous-Préfets avant le 10 février

Versailles le 6 janvier 1838

[En bas à gauche du feuillet:] M. le Maire d’Étampes


     Monsieur le Maire, M. le Ministre de l’Intérieur, dans l’intérêt de l’industrie agricole, de l’industrie manufacturière et de la Salubrité publique, me charge par sa circulaire d’établir de concert avec vous et M. le Sous-Préfet, l’État de toutes les rivières et de tous les cours d’eau non navigables du département.

     Le but principal du Ministre est de faire pour chaque cours d’eau un règlement spécial, d’obvier à la submersion des prairies, de rendre à l’agriculture les terrains marécageux et d’assurer de mieux en mieux la santé publique.

     Ces résultats dépendant beaucoup de vos soins et de la promptitude que vous mettrez à adresser au Sous-Préfet de votre arrondissemnt la feuille ci-annexée, avec les réponses aux questions qu’elle renferme.

     Vous rédigerez autant de feuille semblables, qu’il y a dans votre commune de cours d’eau principaux qui en traversent le territoire.

     Vous ajouterez à la suite de chaque feuille, toutes les observations que vous [p.2] jugerez nécessaire de faire pour la bonne administration du cours d’eau.

     J’ai besoin que vous fassiez l’envoi de ces feuilles à M. le Sous Préfet, avant le 10 février au plus tard.

     Agréez, Monsieur le Maire, l’assurance de ma considération distinguée.

Le Préfet
[Signé:] J. Aubernon
 
2) TABLEAU DRESSÉ PAR LE MAIRE (Archives municipales d’Étampes)
2a) SUR LA LA JUINE

Rivières et cours d’eau non navigables traversant le territoire de la ville d’Étampes (Seine et Oise)

1° Nom du cours d’eau
Juine
2° Lieu où est sa source
Autruy (Loiret)
3° Lieu où il se jette dans une rivière navigable ou non navigable, et dans quelle rivière?
Au Bouchet (manufacture royale de poudre). Commune de vert-le-Petit, dans l’Essonne, rivière non navigable.
4° Lieu où il entre dans le territoire de la commune.
Derrière la ferme de Vauvers.
5° Lieu où il en sort.
Vis à vis la propriété de Vaudouleurs, et même 280 mètres au delà de l’avenue.
6° Quelle est la longueur de son cours, en mètres, dans le territoire de la commune?
4340 mètres
7° A-t-il toujours de l’eau ou pendant combien de mois en a-t-il?
Continuellement.
8° Quelle est sa largeur moyenne?
10 mètres.
9° Désignation de ses petits affluents sur la rive droite.
Aucun.
10° Désignation de ses petits affluents sur la rive gauche.
Le Juineteau.
11°  Sert-il à l’irrigation des prairies et combien d’hectares en arrose-t-il?
Quelquefois et accidentellement lorsque les pariries sont trop sèches.
12° Est-il sujet à débords, quelle est l’étendue des prairies submergées et combien de temps dure leur submersion?
Il ne déborde jamais.
13° A quelle cause attribue-t-on ces inondations?
[néant]
14° Existe-t-il un reglement pour le curage, qui l’a rendu et quelle est sa date.
Oui, fait à Versailles le 25 florial an 9 par Mr Garnier, alors préfet, approuvé par le ministre de l’Intérieur le 3 messidor an X (22 juin 1802) et ordonnance royale du 17 octobre 1817 et arrêté préfectoral du 24 décembre 1817 pour l’eécution de la dite ordonnance.
15° Y a-t-il un garde rivière?
Oui.
16° A quelle époque le cours d’eau est-il curé, et dans quel état est, dans ce moment, le curage?
Du 1er avril au 1er mai et du 1er septembte au 1er octobre; le curage à vis fond se fait du 1er avril au 1er mai. le curage est en bon état.
17° Usines et autres établissemens industriels situés sur le cours d’eau ou sur ses bras ou suivant le fil de l’eau.

Nom de l’usine
Moulin de Girofosse,
— Nom du propriétaire
appartenant à Mr Millochau-Grevot (Charles-Marie),
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une seule roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe deux hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont réglés par ordonnance royale du 25 avril 1835.
(Pour chaque usine répondre aux questions cy dessus).

Nom de l’usine
Moulins de Saint-Pierre
— Nom du propriétaire
appartiennent à M. Guerraz Poussin (Julien Remy),
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par 2 roues;
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 4 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes ont été reglés par arrêté du préfet des 28 juin 1814, et 20 novembre 1824.
Nom de l’usine
Moulin des Fontaines
— Nom du propriétaire
appartient à Mr. Laperche Joseph?
— Qu’y fabrique-t-on? faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue;
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le déversoir et les vannes sont reglés par arrêté préfectoral du 1er juin 1807.

Il existe aussi sur le cours d’eau un lavoir à laine près le moulin de Gérofose, appartenant au sieur Hugo, Jean, exploité par le sieur Gautron Darblay, Pierre, qui occupe 5 hommes et 2 femmes.
18° Quelles sont les observations générales de Mr le Maire, dans l’intérêt des manufactures, de l’agriculture et de la salubrité publique?
[Raturé: Il est dans l’intérêt de la salubrité publique que le reglement arrêté le 25 floreal an 9 par Mr le Prefet Garnier, soit renouvellé ou qu’il soit fait deffense aux propriétaires d’un établissement industriel sur le cours d’eau de creuser le lit de la rivière.]
Il est de l’intérêt de la salubrité puplique [sic] que l’exécution des ordonnances et arrêté soit rappelée à tous les propriétaires en faisant valoir les (?) établissement industriels situés sur le cours d’eau, et deffense de creuser le lit de la rivière, opération qui ralenti leur cours et augmente l’infiltration, et qui nuisent à l’agriculture.

2b) SUR LE JUINETEAU

1° Nom du cours d’eau
Juineteau
2° Lieu où est sa source
Au Portereau de Vauroux, par une dérivation de la Juine, et près le dit Portereau sont trois sources assez importantes.
3° Lieu où il se jette dans une rivière navigable ou non navigable, et dans quelle rivière?
Dans la Rivière d’Etampes provenant de la Louette et Chalouette reunies, non navigable [raturé: partie au pont aux Dames et la plus forte partie] en amont du moulin du Port, près l’Isle Maubelle.
4° Lieu où il entre dans le territoire de la commune.
Vauroux
5° Lieu où il en sort.
Il ne sort de la commune que réuni à la Rivière d’Etampes.
6° Quelle est la longueur de son cours, en mètres, dans le territoire de la commune?
Le  Juineteau par sa destination offre dans son cours beaucoup de sinuosités à cause de la quantité de marais et de maisons industrielles qu’il arrôse; après avoir parcouru la prairie il se separe en 2 bras; le bras [raturé: gauche] droit se subdivise en 3 ruisseaux et le gauche en 4; les 6 premiers ruiseaux se joignent et forment le rû de Coquerive. Le maire croit devoir reproduire séparément les longueur de ces divers embranchemens afind e faire connaître l’importance de ce cours d’eau.
     Depuis son origine jusqu’à la la 1ère division: 2500 m.
     Bras droit: de la 1ère division jusqu’à la seconde division: 420; 1er ruisseau de son origine: 380; 2e: 200; 3e dit de Gallardon: 180; [Total:] 1180.
     Bras gauche:  de la 1ère division jusqu’à la sedonde division: 600; 1er ruisseau, à droite, de son origine au rû de gallardon: 520; 2e: 220; 3e (dit Chariot d’Or): 280; 4e, jusqu’au pont aux Dames: 140; [Total:] 1760.
Longueur totale: 5740 m.
7° A-t-il toujours de l’eau ou pendant combien de mois en a-t-il?
Continuellement.
8° Quelle est sa largeur moyenne?
4 mètres
9° Désignation de ses petits affluents sur la rive droite.
Juine.
10° Désignation de ses petits affluents sur la rive gauche.
Le ruisseau de la Filière.
11°  Sert-il à l’irrigation des prairies et combien d’hectares en arrose-t-il?
Non.
12° Est-il sujet à débords, quelle est l’étendue des prairies submergées et combien de temps dure leur submersion?
Il ne déborde jamais.
13° A quelle cause attribue-t-on ces inondations?
[néant]
14° Existe-t-il un reglement pour le curage, qui l’a rendu et quelle est sa date.
Oui, fait à Versailles le 25 floréal an 9 (15 mai 1801), par Mr Garnier alors préfet , approuvé par le ministre de l’Intérieur le 3 messidor an X (22 juin 1802) et ordonnance royale du 1er octobre 1807, et arrêté préfectoral  du 24 decembre 1817, pour l’exécution de la dite ordonnance.
15° Y a-t-il un garde rivière?
Oui.
16° A quelle époque le cours d’eau est-il curé, et dans quel état est, dans ce moment, le curage?
Du 1er avril au 1er mai et du 1er septembre au 1er octobre; le curage à vis forcé se fait du 1er avril au 1er mai. Le curage est en bon état.
17° Usines et autres établissemens industriels situés sur le cours d’eau ou sur ses bras ou suivant le fil de l’eau.

— Nom de l’usine
Moulin de Vauroux ou du Canal.
— Nom du propriétaire
de Bouraine Armant,
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine, présentement incendié et détruit.
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une grande roue.
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
Occupait 2 hommes.
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes autorisés par ordonnance royale du 14 janvier 1831.
— Nom de l’usine
Moulin de la Fosse Gombier (sur le bras gauche)
— Nom du propriétaire
Dramard Hêtre,
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 1 homme,
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Autorisation du 6 decembre 1827 (ordonnance royale) qui règle les vannes et le porterau.
— Nom de l’usine
Moulin de Coquerive (sur le ru de ce nom)
— Nom du propriétaire
Dramard Hêtre
— Qu’y fabrique-t-on? faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes.
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Arrêté prefectoral du 18 août 1814, reglant les vannes et le deversoir.

De plus il y a 7 etablissemens de lavoir à laine exploités par 5 megissiers marchands de laine [raturé: qui occpuent moyennenement (blanc) homme]; 1 etablissement de bains publics; [raturé: et une] 2 hongroyeurs et un teinturier, dont le détail est cy après, ainsi que le nom des exploitants.      
— Nom de l’usine
— Nom du propriétaire
— Qu’y fabrique-t-on? [...]
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle? [...]

1° Duclos, Joseph Abel, marchand de laine, 2 lavoirs, occupe 22 hommes.
2° Boule, Josué Jacob, marchand de laine, 1 lavoir, occupe 4 hommes.
3° Bourdeau, Etienne Auguste, marchand de laine, 1 lavoir, occupe 3 hommes.
4° Duclos, Paul Esprit, marchand de laine, 2 lavoirs, occupe 20 hommes.
5° Veuve Parenton, marchande de laine, 1 lavoir, occupe 5 hommes.
6° Tuchon, Paul, hongroyeur, occupe 2 hommes.
7° Barrillet, Philippe Jacques, hongroyeur, occupe 2 hommes.
8° Fouilloux-Merlin, teinturier, occupe 2 hommes.
9° Lefebvre, Amant, tenant les bains, occupe 2 hommes.
[Total: ces établissements occupent:] 62 [hommes].
18° Quelles sont les observations générales de Mr le Maire, dans l’intérêt des manufactures, de l’agriculture et de la salubrité publique?
La grande division des deux bras de cette dérivation nuit à l’agriculture et à la salubrité publique en noyant tous les jardins potagers situés au sud du faubourg Saint Pierre et en rendant tous les rez-de-chaussés humides; mais cet ordre de chôse est très utile à l’industrie de ce faubourg.

2c) SUR LA LOUETTE

1° Nom du cours d’eau
Louette
2° Lieu où est sa source
Aux Boutards, en amont du moulin de la Ranche au Puiset, commune de Saint-Hilaire.
3° Lieu où il se jette dans une rivière navigable ou non navigable, et dans quelle rivière?
Au Portereau de saint Gilles, où reunie à la Chalouette, elles forment ensemble la rivière forcée dite d’Etampes, non navigable.
4° Lieu où il entre dans le territoire de la commune.
Hameau de Pierrefitte.
5° Lieu où il en sort.
Il se réunit ainsi qu’il est dit à la 2e [sic] reponse, sur le territoire de la commune.
6° Quelle est la longueur de son cours, en mètres, dans le territoire de la commune?
De son entrée dans la commune au portereau, 3680 m.
7° A-t-il toujours de l’eau ou pendant combien de mois en a-t-il?
Toujours.
8° Quelle est sa largeur moyenne?
4 mètres.
9° Désignation de ses petits affluents sur la rive droite.
Aucuns.
10° Désignation de ses petits affluents sur la rive gauche.
id.
11°  Sert-il à l’irrigation des prairies et combien d’hectares en arrose-t-il?
Non.
12° Est-il sujet à débords, quelle est l’étendue des prairies submergées et combien de temps dure leur submersion?
Non.
13° A quelle cause attribue-t-on ces inondations?
[néant]
14° Existe-t-il un reglement pour le curage, qui l’a rendu et quelle est sa date.
Oui, fait à Versailles le 25 floréal an 9 (15 mai 1801), par Mr Garnier alors préfet, approuvé par Mr le ministre de l’Intérieur le le [sic] 3 messidor an X (22 juin 1802), ordonnance royale du 1er octobre 1817 et arrêté préfectoral du 24 decembre 1817 pour l’exécution de la dite ordonnance.
15° Y a-t-il un garde rivière?
Oui.
16° A quelle époque le cours d’eau est-il curé, et dans quel état est, dans ce moment, le curage?
Du 1er avril au 1er mai et du 1er septembre au 1er octobre; le curage à vis forcé se fait du 1er avril au 1er mau. Le curage est en bon état.
17° Usines et autres établissemens industriels situés sur le cours d’eau ou sur ses bras ou suivant le fil de l’eau.

— Nom de l’usine
Moulin de Vaujouin.
— Nom du propriétaire
Lepais Jean Baptiste Marie Madeleine Auguste.
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par procès verbal de la maitrise des eaux et forêts du 4 juin 1777.
— Nom de l’usine
Moulin à Tan
— Nom du propriétaire
Veuve Lesage Pierre Dominique
— Qu’y fabrique-t-on?
Lavage et nettoyage de blé
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes.
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Le deversoir et les vannes sont reglés par arrêtés préfectoraux des 22 novembre 1825 et 6 juin 1826.


— Nom de l’usine
Pompe à feu annexée au dit moulin.
— Nom du propriétaire
de Maupeou
— Qu’y fabrique-t-on? Lavage et nettoyage de blé
— Quel est le nombre de ses roues
Machine à vapeur de la force de 2 chevaux
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
Occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Autorisée par le sous-préfet de l’arrondissement d’Etampes le 14 novembre 1836.
— Nom de l’usine
Moulin de l’Ousche
— Nom du propriétaire
Vassal-Ruelle, Arsène
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes reglés par arrêté de l’administration centrale de.Seine et Oise du 25 septembre 1794 [à corriger en 1797 (B.G.)] (4 vendemaire an 6).
— Nom de l’usine
Moulin de Chauffour
— Nom du propriétaire
Aubin, Jean Sebastien Noël
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par decret imperial du 20 mars 1808, qui reduit (?) la dite usine dans l’état constaté par procès verbal du 7 vendemiaire an 5 [28 septembre 1796].
— Nom de l’usine
Moulin à Chamois
— Nom du propriétaire
Bonté-Carnevilliers Veuve
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Le deversoir et les vannes sont autorisés par arrêté prefectoral du 30 janvier 1810.
— Nom de l’usine
Moulin d’En-Haut, Branleux supérieur
— Nom du propriétaire
Huet, Théodore
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Le deversoir et les vannes sont réglés par procès verbal de Mr Bellanger de1820 qui a réglé la hauteur du deversoir de cette usive et de  celles inférieures.
— Nom de l’usine
Moulin d’En-Bas, Branleux inférieur
— Nom du propriétaire
Mainfroy, François Joseph
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêté prefectoral du 29 novembre 1827.
— Nom de l’usine
Moulin de la rue de Saclas
— Nom du propriétaire
Penot-Huet (héritiers)
— Qu’y fabrique-t-on?
Faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes.
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par procès verbal du baillage d’Etampes du 17 mai 1768.

Il existe aussi sur ce cours d’eau plusieurs établissemens industriels, savoir:

10° entre les moulin à Chamois et celui Branleux d’En-Haut, un lavoir à laine exploité par le sieur Legendre, Victor, fabricant de bonneterie, qui occupe 6 hommes;

11° entre les moulins Branleux d’En-Bas et celui de la rue de Saclas, tannerie et corroyerie appartenant au sieur Godin-Riguault, François Charles René, et exploité par Godin, Henry Alfred son fils, occupe 12 hommes;

12° Pompe à feu attaché à cet établissement, appartenant au sieur Godin fils, battage et pulvérisation de tan; machine à vapeur de petite dimension et de moyenne pression, occupe 2 hommes; autorisée par arrèté prefectoral du 16 juillet 1832.
18° Quelles sont les observations générales de Mr le Maire, dans l’intérêt des manufactures, de l’agriculture et de la salubrité publique?
[néant]


2d) SUR LA CHALOUETTE

1° Nom du cours d’eau
Chalouette
2° Lieu où est sa source
Chalou-la-Reine
3° Lieu où il se jette dans une rivière navigable ou non navigable, et dans quelle rivière?
Dans la Rivière d’Etampes, non navigable, procedant de Louette et Chalouette reunies au Portereau de Saint-Gilles.
4° Lieu où il entre dans le territoire de la commune.
Au Four Blanc
5° Lieu où il en sort.
Il se joint à la Louette, ainsi qu’il est énoncé en la 3e reponse, sur le territoire de la commune.
6° Quelle est la longueur de son cours, en mètres, dans le territoire de la commune?
De son entrée dans la commune au Portreau, 2000 mètres
7° A-t-il toujours de l’eau ou pendant combien de mois en a-t-il?
Continuellement.
8° Quelle est sa largeur moyenne?
5 mètres
9° Désignation de ses petits affluents sur la rive droite.
Aucuns.
10° Désignation de ses petits affluents sur la rive gauche.
id.
11°  Sert-il à l’irrigation des prairies et combien d’hectares en arrose-t-il?
Non
12° Est-il sujet à débords, quelle est l’étendue des prairies submergées et combien de temps dure leur submersion?
Non.
13° A quelle cause attribue-t-on ces inondations?
[néant]
14° Existe-t-il un reglement pour le curage, qui l’a rendu et quelle est sa date.
Oui, fait à Versailles le 25 floréal an 9 (15 mai 1801), par Me Garnier alors préfet, approuvé par Mr le ministre de l’Intérieur le 3 messidor an X (22 juin 1802), ordonnance royale du 1er octobre 1817, et arrêté préfectoral du 24 decembre 1817 pour lexécution de la dite ordonnance.
15° Y a-t-il un garde rivière?
Oui.
16° A quelle époque le cours d’eau est-il curé, et dans quel état est, dans ce moment, le curage?
Du 1er avril au 1er mai et du 1er septembre au er octobre, le curage à vif fond se fait du 1er avril au 1er mai; le curage est en bon état.
17° Usines et autres établissemens industriels situés sur le cours d’eau ou sur ses bras ou suivant le fil de l’eau.

— Nom de l’usine
Moulin de Valnay
— Nom du propriétaire
Vicomte de Poilloue de Saint Perier, Auguste
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par ordonnance royale du 13 decembre 1829.
— Nom de l’usine
Moulin [raturé: Baildar] Badran supérieur.
— Nom du propriétaire
Pasquier, Caroline
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêté prefectoral du 22 septembre 1815, approuvé par le ministre de l’Intérieur le 26 aout 1816.
— Nom de l’usine
Moulin Badran inférieur
— Nom du propriétaire
Pasquier, Caroline
— Qu’y fabrique-t-on? faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes,
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
n’a pas de deversoir, les vannes sont reglées par arrêt de la Table de Marbre du 21 octobre 1779.
— Nom de l’usine
Moulin Baildar
— Nom du propriétaire
Moncouteau-Hardy, Veuve
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêtés prefectoraux des 13 septembre 1814 et 19 aout 1824.
— Nom de l’usine
Moulin Braban
— Nom du propriétaire
Charpentier, Théodore Alexis
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêté du prèfet de Seine et Oise du 5 octobre 1825.
— Nom de l’usine
Moulin de la Pirouette
— Nom du propriétaire
Gresland, Auguste Edouard
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêté prefectoral du 23 aout 1831.
— Nom de l’usine
Moulin de la Trinité supérieur
— Nom du propriétaire
Doucet-Pasquier, Nicolas François
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
[raturé: le deversoir et les vannes sont reglés par].
— Nom de l’usine
Moulin de la Trinité inférieur
— Nom du propriétaire
Gresland, Auguste Edouard
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
(On ne connaît pas le réglement du deversoir et des vannes de ces 2 usines, le proprietaire du moulin superieur est en demande en ce moment pour obtenir le réglement de son deversoir.)
— Nom de l’usine
Moulin de l’Hospice
— Nom du propriétaire
L’hospice d’Etampes
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine,
— Quel est le nombre de ses roues
mu par 2 roues,
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 4 hommes;
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêté prefectoral du 25 novembre 1826.
18° Quelles sont les observations générales de Mr le Maire, dans l’intérêt des manufactures, de l’agriculture et de la salubrité publique?
[néant]


2e) SUR LA RIVIÉRE D’ÉTAMPES

1° Nom du cous d’eau
Rivière d’Etampes
2° Lieu où est sa source
La jonction de Louette et Chalouette au Portereau.
3° Lieu où il se jette dans une rivière navigable ou non navigable, et dans quelle rivière?
Au Parc de Brunehaut, dans la Juine, non navigable.
4° Lieu où il entre dans le territoire de la commune.
Au Portereau près la propriété du Magasin d’Abondance.
5° Lieu où il en sort.
Au pont vis-à-vis le moulin de Brunehaut.
6° Quelle est la longueur de son cours, en mètres, dans le territoire de la commune?
2820 mètres.
7° A-t-il toujours de l’eau ou pendant combien de mois en a-t-il?
Continuellement.
8° Quelle est sa largeur moyenne?
7 mètres.
9° Désignation de ses petits affluents sur la rive droite.
1° le 7e bras du Juineteau joignant le cours d’eau en aval du moulin de l’isle Maubelle.
2°une source qu’i s’y jette dans la fosse (?) rivière du moulin du Port;
3° une autre source qui après avoir arrôsé les prés de la Blanchisserie, rejoint l cours d’eau, vis-àvis le dit etablissement.
4° les cascades de Vaudouleurs produites par 2 faibles dérivations de la Juine et par trois sources assez abondantes.
10° Désignation de ses petits affluents sur la rive gauche.
Aucuns. Le maire croit devoir indiquer qu’à l’origine de cette rivière, c’est à dire, au Potereau, les 2 vannes qui le composent laissent echapper un petit volume d’eau, dérivation appelée la Rivière des Prés; elle borde la Promenade et sert d’irrigation aux jardins ???s de cette prairie; elle rejoint la rivière réunie au 7e bras du Juineteau en aval du dit moulin de l’Isle Maubelle, après avoir parcouru 1410 mêtres; une autre dérivation prend naissance à gauche en aval du même moulin, arrôse les jardins de la rue Evezard sur une etendue de 190 metres et se jette au cours d’eau en amont du moulin du Port.
11°  Sert-il à l’irrigation des prairies et combien d’hectares en arrose-t-il?
[raturé: Il ne deborde jamais, il ..] Impossible de l’utiliser pour l’irrgation, attendu qu’en aval du moulin du Port les berges ont jusqu’à 1 mètre d’elevation (1 mètre 50 cent.)
12° Est-il sujet à débords, quelle est l’étendue des prairies submergées et combien de temps dure leur submersion?
[raturé: J] Non.
13° A quelle cause attribue-t-on ces inondations?
[néant]
14° Existe-t-il un reglement pour le curage, qui l’a rendu et quelle est sa date.
Oui, fait à Versailles le 25 floréal an 9 (15 mai 1801) par Me Garnier, alors préfet, approuvé par Mr le ministre de l’Intérieur le 3 messidor an X (22 juin 1802) et ordonnance oryale du 1er octobre 1817 et arrêté prefectoral du 24 decembre 1817, pour l’exécution de la dite ordonnance.
15° Y a-t-il un garde rivière?
Oui.
16° A quelle époque le cours d’eau est-il curé, et dans quel état est, dans ce moment, le curage?
Du 1er avril au 1er mai et du 1er septembre et 1er octobre; le curage à vif fond se fait du 1er avril au 1er mai; le curage est en bon état.
17° Usines et autres établissemens industriels situés sur le cours d’eau ou sur ses bras ou suivant le fil de l’eau.

— Nom de l’usine
Moulin Sablon
— Nom du propriétaire
Rousseau, Théodore Jérosme.
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par 2 roues.
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
Occupe 4 hommes.
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Le deversoir et les vannes sont reglés par des titres fort anciens que le proprietaire n’a pas representés.
— Nom de l’usine
Moulin, appelé Petit Moulin [(Ajout semble-t-il d’une autre main:) N. D.]
— Nom du propriétaire
Hamouy-Blanchet, Jean Baptiste
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêtés prefectoraux des 25 aout 1827 et 23 aout 1821.
— Nom de l’usine
Moulins Darnatal. 1° moulin supérieur
— Nom du propriétaire
Chevallier-Gerosme, Louis Pierre
— Qu’y fabrique-t-on? faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
[Raturé: Le deversoir et les vannes sont reglés]
— Nom de l’usine
Moulins Darnatal. 1° moulin inférieur
— Nom du propriétaire
Mainfroy, Francyer [sic] Joseph
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
[Raturé: Le deversoir et les vannes sont reglés par] le deversoir et les vannes communes pour les moulins sont reglés par la maîtrise des euax et forets le 17 avril 1787.
— Nom de l’usine
Moulin de l’Isle Maubelle
— Nom du propriétaire
Gatineau Bottin, Jean François Armand
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
le deversoir et les vannes sont reglés par arrêté prefectoral du 21 mai 1828.
— Nom de l’usine
Moulins du Port, 1° moulin à droite
— Nom du propriétaire
Millochau, Jerosme Mathurin Laurent
— Qu’y fabrique-t-on?
mu par une roue
— Quel est le nombre de ses roues
faisant de blé farine
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
Le deversoir et les vannes sont reglés par procès verbal de la maîtrise des eaux et forets du 16 juin 1791, arrêtés prefectoraux des 8 messidor an 9 (30 mai 1812) et 20 mars 1834.
— Nom de l’usine
Moulins du Port, 1° moulin à gauche
— Nom du propriétaire
Gérosme, Gilles Innocent
— Qu’y fabrique-t-on?
faisant de blé farine
— Quel est le nombre de ses roues
mu par une roue
— Combien d’ouvriers emploie-t-elle?
occupe 2 hommes
— Son deversoir et ses vannes sont-ils réglés? la date du règlement, et par qui rendu?
(mêmes autorisaations)

Il existe sur ce cours d’eau beaucoup d’établissemens industriels, dont la nomenclature suit:

1° Mainfroy, Théodore fils, marchand de laine, occupe 20 hommes;
2° Potheau, Charles Georges, marchand de laine, occupe 21 hommes;
3° Auclaire, Veuve Pierre, bains publics, occupe 2 hommes;
4° Bourdeau-Chauffton (?), Alexis Eusèbe, marchand de laine, occupe 6 hommes;
5° Bourdeau-Grigny, Jean Baptiste Dosité, marchand de laine, occupe 5 hommes;
6° Lelièvre-Bourdeau, Félix, marchand de laine, occupe 5 hommes;
7° Berrier-Lelièvre, Louis Cantien, marchand de laine, occupe 5 hommes;
8° Pommeret-Darblay, Germain Basile, marchand de laine, occupe 6 hommes;
9° Maugars, Antoine Amable, marchand de laine, occupe 20 hommes;
10° Bourdeau Augustin Félicité (occupé par Maugars), marchand de laine, occupe 5 hommes;
11° Simonneau, Ernest Constantin, tanneur corroyeur, occupe 10 hommes;
12° Boivin-Aubin, Jean Michel, marchand de laine, occupe 20 hommes;
13° Lelièvre-Jousset, Nicolas, tannerie, occupe 10 hommes;
14° Charpentier-Lelièvre, jules Paul, marchand de laine, occupe 19 hommes;
15° Tournemire, marchand de laine, occupe 2 hommes;
16° Dupuis-Sejourné, Pierre Alexandre, marchand de laine, occupe 15 hommes;
17° Bourdeau-Lelièvre, marchand de laine, occupe 6 hommes;
18° Lambert, Louis Elie (non occupée), marchand de laine, occupe 6 hommes;
Le dernier lavoir à laine et les 2 tanneries sont présentement inoccupés.
18° Quelles sont les observations générales de Mr le Maire, dans l’intérêt des manufactures, de l’agriculture et de la salubrité publique?
La grande quantité d’usines et autres etablissemens industriels rendent les eaux insalubres pour les hommes et les animaux, de telle sorte que les habitans [raturé: de la ville] d’Etampes dont la ville est arrosée par 3 cours d’eau, sont obligés d’aller au delà du faubourg Saint Martin en amont de la ville, chercher  de l’eau potable.


ANNEXE
Hippolyte Daniel: Notice sur le préfet Aubernon (1837)
Onzième Préfet.

     AUBERNON ( Joseph). Conseiller-d’état, pair de France, nommé préfet de Seine-et-Oise le 1er août 1830. Cet administrateur éclairé s’est attaché à propager l’instruction primaire dans ce département: c’est à lui que Versailles doit la création d’une École normale primaire, où plusieurs départemens envoient des élèves qui s’y préparent pour devenir un jour maîtres. Seine-et-Oise lui doit encore des routes vicinales, des comices agricoles, etc., etc. M. Aubernon, doué d’un esprit conciliant, est arrivé dans ce département à une époque orageuse, et il a su s’y concilier l’estime de toutes les opinions.
     Hippolyte DANIEL Biographie des hommes remarquables de Seine-et-Oise: depuis le commencement de la monarchie jusqu’á ce jour, précédée d’écrits relatifs á ce département [280 p.], Versailles, Angé, 1837, p. 269.
   
Juin 1852. État de tous les moulins de la commune
(remis à jour au crayon à une date intéterminée)


Ville d’Etampes
     Liste des propriétaires d’usines construites sur la Juine et ses affluents sur le territoire de la commune d’Etampes, dressée en exécution du décret du president de la Republique du 5 septembre 1851, et de la lettre de Mr le Sous-Préfet de cet arrondissement du 9 juin 1852.

     [Tableau préimprimé renseigné et signé à l’encre
le 23 juin 1852 par Grandmaison, conseiller municipal, avec une remise à jour au crayon de date indéterminée.]

NUMÉROS
D’ORDRE
NOMS ET PRÉNOMS
DEMEURE
AGE
ÉMARGEMENT
CONSTATANT
LE VOTE
de chaque électeur
OBSERVATIONS

[des ratures et des surcharges au crayon]

[Non renseigné]
[Non renseigné]
[renseigné au crayon]
1
Administration de l’Hospice



Moulin de l’Hôtel-Dieu
2
[raturé à l’encre:] Angiboust Eloy Aloys
[raturé à l’encre:] rue des Cordeliers


[non renseigné (Braban)]
3
1) Aubin Veuve [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
Baron Eugène
Boivin Jean Eugène
1) rue St Antoine [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
rue St Jacques 38
rue de Provence [?] 7


de Chauffour
4
1) Bonté Adolphe
2) [ajouté au crayon] Mad. Maugars
rue des Cordeliers


Chamois
5
Bouraine Armand
Vauroux


Vauroux
6
Charpentier Théodore Alexis
rue St Antoine


Brabant
7
Darblay Aimé Stanislas
Corbeil


d’Arnatal
8
Doucet Pasquier
rue Haut Pavé


Badran et Trinité
9
Dramard Hêtre
rue du Chateau


de la Fosse de Gombier et de Coquerive
10
1) Gerosme Gilles Innocent [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
Gatineau
Mad. Veuve Millochau
Paris


du Port
11
Gresland Veuve [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
Greland Gabriel Constantin
Eugène Baron
1) rue St Jacques
2) [ajouté au crayon]
a Paris


de la Pirouette et de la Trinité
12
Guerraz [ajouté au crayon:] père
rue de la Boucherie


du Bourgneuf
13
Hamouy Jean Baptiste
rue des Cordeliers


Petit Moulin
14
1) Gatineau Bottint [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
Hôtel Dieu d’Étampes
rue Ste Croix


de l’Ile-Maubelle
15
Huet Théodore père
rue St Jacques


d’En-Haut
16
1) Huet Charlot [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
Penot
id.


de Saclas
17
1) Laperche Alexis Joseph [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
Thirouin
Etampes


des Fontaines
18
Lesage Veuve
Cloître Notre-Dame


à Tan
19
1) Mainfroy Veuve [raturé au crayon]
2) [ajouté au crayon]
Mainfroy fils
rue St Jacques


d’En-bas
20
Marchon Alexis Aimable
rue St Martin


Vaujouan
21
1) Millochau Prevot
2) [ajouté au crayon]
Maugars Veuve
chez Me Henault


Gerofosse
22
1) Millochau Gerosme
2) [ajouté au crayon]
Veuve (Millochau Gerosme)
rue Evezard


du Port
23
1) Poilloüe (de) de St Perier
2) [ajouté au crayon]
Moncouteau ??? Simon
1) rue St Jacques
2) [ajouté au crayon]
de Gaudru (?) Indre-et-Loire



Valnay
24
Rousseau Théodore Jerosme
id.


Sablon
25
Vassal Arsène
rue de Chauffour


de l’Ousche
[néant]
[ajouté au crayon] Moncouteau
[ajouté au crayon] de Paris


Moulin Baildar

     Fait et dressé la présente liste par nous membre du conseil municipal délégué
Etampes le 23 juin 1852
[Signé:] Grandmaison

[Tampon circulaire:] SEINE-ET-OISE - MAIRIE - ETAMPES


1865-1880. Dix listes des meuniers étampois
(Annuaires du département de Seine-et-Oise)


1865
1866
1867
1868
1869
1870
1877
1878
1879
1880
Meunerie
Meunerie Meunerie
Meunerie
Meunerie
Meunerie
Meuniers
Meuniers
Meuniers
Meuniers
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron









Bouché
Boucher
Bouché
Bouché
Bouché
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard







Charpentier
Charpentier
Charpentier






Chaumet
Chaumette
Chaumette
Chaumette
Chedeville
Chedeville
Chedeville
Chedeville
Chedeville
Chedeville
Chédeville
Chedeville
Chedeville
Chedeville






Courtois
Courtois
Courtois
Courtois






Couteau
Couteau
Couteau
Couteau
Filou
Filou
Filou
Filou Filou





Fouret
Fouret
Fouret
Fouret
Fouret
Fouret




Gresland
Gresland
Gresland
Gresland
Gresland Gresland




Guerraz
Guerraz
Guerraz
Guerraz
Guerraz





Herissez
Hérissez
Hérissez
Hérissez
Hérissez
Hérissez
Hérissez
Hérissé
Hérissé
Hérissé
Jousset
Jousset
Jousset

















Legendre
Legendre
Legendre Legendre


Lajotte
Lajotte
Lajotte
Lajotte
Legendre-Mercier
Legendre-Mercier
Legendre-Mercier
Legendre-Mercier
Legendre-Mercier
Legendre




Mainfroiy fils
Mainfroy
Mainfroy
Mainfroy
Mainfroy
Mainfroy




Marchon-Bouché
Marchon-Bouché
Marchon-Bouché
Marchon-Bouché
Marchon-Bouché
Marechon-Bouché
Marchon (Gustave)
P. Marchon
P. Marchon
P. Marchon
Marchon-Boudoux
Marchon-Boudoux
Marchon-Boudoux
Marchon-Boudoux
Marchon-Boudoux
Maréchon-Boudeux
Marchon (Jules)
J. Marchon
J. Marchon
J. Marchon






Marchon (Valentin)
Valentin Marchon
Valentin Marchon
Valentin Marchon
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Minard
Minard
Minard
Minard
Minard





Moreau Moreau
Moreau
Moreau
Moreau
Moreau
Moreau
Moreau
Moreau
Moreau






Pierre
Pierre
Pierre
Pierre






Potheau
Potheau frères
Potheau frères
Potheau frères
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Soret
Soret
Soret
Soret
Soret

Soret
Soret
Soret
Soret





Tournemine
Tourneusine (sic)
Tournemine
Tournemine
Tournemine
Vaury
Vaury
Vaury
Vaury
Vaury
Vaury





Récapitulation de ces données comparées à celles de 1881

     Il faut se garder de toute précipitation dans l’identification des moulins concernés. Il est clair que certains meuniers ont changé de moulin entre 1865 et 1881. Par exemple le moulin du Bourgneuf, alias moulin Guerraz, tenu par Guerraz de 1865 à 1869, est tenu ensuite par un autre meunier, sans doute déjà par Rebiffé qui le tient en tout cas en 1881. Or Rebiffé tenait avant cela un des deux moulins de la rue Badran (soit le moulin Badran supérieur alias Paysan, ou le moulin Badran inférieur, alias Martin).
 B. G., octobre 2011.

Moulins concernés
1865, 1866, 1867
1868
1869
1870
1877
1878, 1879, 1880
1881 (Marquis)
Moulins concernés en 1881

Meunerie
Meunerie
Meunerie
Meunerie
Meuniers
Meuniers


(Sablon)
Baron
Baron
Baron
Baron








Bouché
Boucher
Bouché
Bouché
Trinité, Digue
(Brunard)
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard
Brunard






Charpentier







Chaumet
Chaumette


(En-Bas)
Chedeville
Chedeville
Chedeville
Chedeville
Chédeville
Chedeville
Chedeville
En-Bas, Bonté





Courtois
Courtois
Courtois
Pirouette, Ouche





Couteau
Couteau
Couteau
Paysan







Denis
Sablon
(Bonté)
Filou
Filou Filou





(Trinité)
Fouret
Fouret
Fouret
Fouret




(Pirouette?)
Gresland
Gresland
Gresland Gresland




(Bourgneuf)
Guerraz
Guerraz
Guerraz





(En-Haut?)
Herissez
Hérissez
Hérissez
Hérissez
Hérissez
Hérissé
Hérissez
En-Haut
(Digue)
Jousset












Lajotte
Lajotte
Lajotte
Hospice

Legendre
Legendre







Legendre-Mercier
Legendre-Mercier
Legendre-Mercier
Legendre











Leroux
Martin

Mainfroy fils
Mainfroy
Mainfroy
Mainfroy





Marchon-Bouché
Marchon-Bouché
Marchon-Bouché
Marechon-Bouché (sic)









Marchon (Gustave)

Marchon-Dupuis
Vaujouan
Martin en 1865
Sablon en 1870
Marchon-Boudoux
Marchon-Boudoux
Marchon-Boudoux
Maréchon-Boudeux (sic)
Marchon (Jules)
J. Marchon
Marchon (Jules)
Valnay, Notre-Dame






P. Marchon
Marchon (Paul)
Baildar, Braban





Marchon (Valentin)
Valentin Marchon
Marchon (Valentin)
Gérofosse

Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Mercier
Port
Coquerive
Minard
Minard
Minard





Port
Moreau Moreau
Moreau
Moreau
Moreau
Moreau







Pierre
Pierre
Pierre père
Vauroux, à Peaux







Pierre fils
Riquois





Potheau
Potheau frères
Pothan (sic)
Darnatal, Ile-Maubelle







Poussard
Chauffour

Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Rebiffé
Bourgneuf

Soret
Soret
Soret

Soret
Soret
Soret
Fontaines




Tournemine
Tourneusine (sic)
Tournemine
Tournemine
Coquerive